1/10

Par son silence, un mur excite notre imagination. J'ai passé une grande partie de ma vie dans différentes villes où les murs n'étaient ni lisses ni libres. Ils étaient si différents, si majestueux. Les murs ci-dessus sont fiers, purs comme des «lys». Des touches de spiritualité mêlées de sensualité. Les angles parfaits n'existent pas vraiment dans la nature. Parfois, je me demande si les corps humains ne se déplaceraient pas plus facilement dans les sphères que dans les cubes. Ne commençons-nous pas tous notre premier mouvement  dans le ventre de notre mère ?